top of page

Association Katambayi Tshiminyi à Bruxelles : soutien aux victimes de maltraitance

En tant que psychopraticien en victimologie et psycho-traumatologie, Mr Katambayi Tshiminyi Bobo a fondé l’Association Katambayi Tshiminyi, spécialisée en accompagnement de victimes de crimes de guerre et persécutions au Congo en particulier. Il est également militant des Droits de l'Homme, engagé en faveur d’une justice transitionnelle et réparatrice concernant les victimes.

BOBO_edited.jpg

Le parcours de Katambayi Tshiminyi Bobo : une enfance difficile avant un poste aux Renseignements généraux et services spéciaux

Né au Congo, il a grandi dans un environnement violent. Victime de maltraitancae intra-familiale, il arrête ses études à 18 ans pour s'enrôler dans la police. Devenu commissaire de police, il évoluera à ce poste pendant de nombreuses années.

 

Ancien officier de renseignement du Bureau de recherche de la Direction Nationale des Renseignements généraux et services spéciaux de la police congolaise, il est assermenté auprès du Parquet de Grande instance de MBUJIMAYI et de GOMBE. Spécialisé en investigation criminelle, espionnage et filature, il a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances pour mener à bien son activité actuelle : investigation de crime de guerre, corruption, etc.

Fuite du Congo et création de l’association

En 2007, il fuit le régime dictatorial de Joseph Kabila pour échapper aux persécutions politiques et va traverser le continent africain, de pays en pays, avant de rejoindre l’Europe et enfin arriver et s'installer en Belgique en 2012. Entouré de sa communauté, il parvient à trouver un rôle dans l'aide de ses compatriotes, principalement au niveau administratif.

 

En 2015, après l'assassinat d'un militant des Droits de l'homme par la police politique au Congo (Monsieur CHEBEYA Floribert de l'Association Sans Voix), Katambayi Tshiminyi Bobo décide de reprendre le flambeau en sa mémoire et pour tous les amis qu'il a perdus. En exil, il crée cette association pour rendre justice à ses amis et pour aider son pays au niveau international.

 

Le Congo peut être considéré comme un Empire du Silence. Dénoncer les exactions du gouvernement entraine une véritable traque réalisée par tous les services publics de sécurité. Le gouvernement se montre silencieux et indifférent face aux dizaines de milliers de morts, aux atrocités et massacres commis. Aucune mesure de prévention malheureusement n'est prise pour protéger le peuple congolais. Cet Etat faillit à remplir ses devoirs envers sa population. Sans compter que malgré le rapport du Projet Mapping déposé à l'ONU, la communauté internationale reste aux abonnés absents face à ce peuple meurtri et abandonné à lui-même.

Contactez-nous pour faire un don, partager un témoignage ou si vous avez besoin d’aide.

Faire un don : BE02377124461040

Les actions et les partenariats avec d’autres ONG : rendre justice aux victimes

Depuis 2016, l'association a participé à de nombreuses actions en partenariat avec d'autres ONG pour la réparation des dommages portés aux victimes, et pour rendre justice suite à la mort de nombreux militants politiques en faveur de la paix.

Des manifestations au journalisme militant

Nous agissons en créant des dossiers complets, en favorisant le dépôt de plainte, en lançant des pétitions, en organisant et participant à des manifestations, etc. Nous effectuons aussi un vrai travail de journalisme militant grâce à la publication d'articles dénonçant les atrocités, les abus et les mensonges des pouvoirs dictatoriaux en Afrique, et plus spécifiquement au Congo.

visage

visage

personne buvant au robinet

personne buvant au robinet

droits humains

droits humains

stop à la persécution

stop à la persécution

Homme résistant

Homme résistant

Liberté

Liberté

Paix

Paix

Violence

Violence

Entraide contre le racisme

Entraide contre le racisme

Homme avec parlophone

Homme avec parlophone

Crimes de guerre

Crimes de guerre

Personnes

Personnes

Briser les chaînes

Briser les chaînes

Drapeau

Drapeau

Enfants content

Enfants content

bottom of page